Cette parodie est inspirée de la Complainte du Progrès, chanson de Boris Vian (pour les paroles) et d'Alain Goraguer (pour la musique).

Autrefois pour faire sa cour
On parlait d'amour
Pour mieux prouver son ardeur
On offrait son cœur

Maintenant c'est plus pareil
Ça change ça change
Pour séduire le cher ange
On lui glisse à l'oreille

Chère Alexa
Viens ici que je t'embrasse
Et je te donnerai

Un smartphone 4G
Une montre qui parlotte
D'l'Intra-Auriculaire
Du câble USB-C

Un support d'voiture
Doté d'un GPS
Des écouteurs Bluetooth
Et des adaptateurs

Une batterie externe
Pour la jauge soit en vert
Un bel écran 4K
Pour traquer France-Info.

Un hub à quatre entrées
Une fourchette qui dit l'heure
Un drone rase motte
Et nous serons heureux   Autrefois il arrivait
Que l'on se querelle
L'air lugubre on s'en allait
Laissant la télé.

Maintenant que voulez-vous
La vie est si chère
On dit : rentre chez ta mère
Et on se garde tout.

(Parlé) Dis Alexa… Excuse-toi ou
je reprends tout ça

Mon paumé smartphone
Ma montre connectée
L'Intra-auriculaire
Et mes USB-C

Mon support d'voiture
Dans les aérateurs
Mes écouteurs Bluetooth
Et mes adaptateurs

Mon poêle à pellets
Mes eBooks, mon stylet
Ma montre connectée
Et ma balance nu-pieds…

Mais très vite
On reçoit la visite
D'un Siri voisin
Qui nous offre son cœur

Alors on cède
Car il faut qu'on s'entraide

Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois

Et l'on vit comme ça 
Jusqu'à la prochaine fois