Oulipoterie

Hommage à L'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle)

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 16 mai 2019

IA

Ainsi l'Instant gît là : imparfait L'instant apparait, Incisif, incitatif, incivil. Mais tant pis ! Il sait. Il sait l'inca. Il craint l'impact, L'impact mi-satin, mi-brins sans fils L'impact sans wifi Il sait l'invariant. Il vit là, Si inactif Sans pair, ni impair Sans inamical. Il vit là.  […]

Lire la suite

lundi 29 avril 2019

Les elfes se rebellent.

Même Les légendes échevelées, L’écrêtement des rêves éventés, Restent en Elle. Même cette espèce de mer, Cet effet de dentelles pêle-mêle, Et ces essences de vents secs, Me mènent vers Elle. Elle, c’est le sel, Ce gemme gelé, Cette jetée en mer, Des berges éventées. En même temps S’élève le secret  […]

Lire la suite

mercredi 17 avril 2019

Oblique

Corps : Avec le temps, l'impétuosité devient bien sage Chat : comme un bébé qui nait en "un peau à peau". Oblique : on définit un mot en le mettant en relation avec d’autres, avec lesquels il a des éléments communs.

mercredi 27 mars 2019

Vers holorimes

Malle à barre à dorer, Ah ! Censeur au mât teint ! Anne, espagnole, danse vertement Malabar adoré ! Ascenseur au matin ! Ah ! N'est-ce pas gnôle, dans ce vers, te ment Des vers holorimes sont des vers entièrement homophones ; c'est-à-dire que la rime est constituée par la totalité du vers, et non  […]

Lire la suite

vendredi 1 mars 2019

Entre le zist et le zest…

Au bord : cinq dents explosées façon gangster. Héloïse inspecte. Jupe kaki, lumineuse, mutine. Naïve, Obsédante. Policière qualifiée. Rapidement son talent unique vacille : <<We x-ray your zeugma !>> Abécédaire : Texte où les initiales des mots successifs suivent l’ordre alphabétique La  […]

Lire la suite

vendredi 1 février 2019

Acrostiche brivadois

Gentil hasard insolite Est forcément gai ! Oulipoter pour quoi ? Réussir : savamment tronqué, Gouleyant, hésitant, interlope Ecrire façon grincements, Sans trucs usuels. Pour qui réussit ? Espérant faire groupe ! Rare strophe tronquée Et foutaise grammaticale Caractère désopilant encore… Chaque vers  […]

Lire la suite

samedi 19 janvier 2019

Le lin mou s'enroue.

A y regarder de plus près, le far était lumineux, Et elle s'en maquillait son regard vert océan. Vers où ? Verrou. A y regarder de plus près, l'épeautre n'est pas plus religieux Qu'une immensité de vide qui évide leurs vies.. A y regarder de plus près Les aubes de roue de moulin étaient somnambules  […]

Lire la suite

jeudi 10 janvier 2019

La contrainte de Turing

Fébrile, énigmatique Son ombre glissait près de la rambarde Saisissant une dague, la silhouette s'en alla brusquement Indocile comme toujours Pour tuer un peu du temps qui passe… Non loin de là Le regard bleu mer un peu perdu dans le vague Téméraire et un peu insensible L'Autre surprit tout le monde  […]

Lire la suite

samedi 28 novembre 2015

Rondibelle

La rondibelle était un petit poème très goûté au XVIIème siècle dans les salons littéraires de province. Il ne comportait que deux alexandrins dont l'un devait se terminer par un prénom féminin et l'autre par le nom d'un plat cuisiné.

Lire la suite

vendredi 7 novembre 2014

Ex tête et bulles de gomme

Je rentre chez le magasin de matériel électrique, je m'avance vers le vendeur. - Bonjour, puis-je vous poser une question sur l'esthétisme des lumières ? - Oui bien sûr - Est-ce que vous avez dans ce magasins de jolies LED ?

mercredi 29 octobre 2014

La disparition

Perec aurait sans doute apprécié ce qui arrive à mon clavier ! Je vais tester la réparation du clavier avec commande de la touche à remplacer ici À suivre…

mercredi 15 mai 2013

Poème anagrammatique

Ici le poème très loufoque où chaque vers est un anagramme du premier.

Lire la suite

dimanche 5 mai 2013

Alexandrins blancs

On trouve souvent des alexandrins dans des publications non poétiques (journaux gratuits, documentation technique). L'idée ici est de les utiliser pour construire un poème.

Lire la suite

mercredi 1 mai 2013

Prisonnier

Cette contrainte consiste à n'utiliser que des lettres sans queue ni tête, c'est à dire sans hampes, jambages, accents ni points, ce qui interdit l'emploi des à, â, b, ç, d, é, è, ê, ë, f, g, h, i, ï, j, k, l, ô, p, q, t et y, et oblige à se débrouiller avec a, c, e, m, n, o, r, s, u, v, w et x seulement.

Lire la suite

dimanche 28 avril 2013

Monovocalisme marin

Mer de rêves, de sel et de sens en excès Mer de Grèce, de légendes, de repères Tendresse en cet élément, que berce L'extrême sève de tes lèvres. Des textes détestent les gemmes. Le temps s’enchevêtre. Cette déesse que j'encense C'est le sexe des tempêtes, Le vent rebelle dressé Les femmes éphémères  […]

Lire la suite

- page 1 de 12