Une fleur qui m'enchante…

Est-ce un signe du temps ? Est-ce le hasard du promeneur à l'affut de la flore ? Une inspiration de promenade inspirée par Albertine Sarrasin ? Le hasard d'un sourcier mené par une baguette en bois de noisetier magique ? (Ah ! Rit le sourcier !)

Depuis que j'arpente avec le plaisir que tout le monde connait ces chères calanques de Marseille (Ne dites pas de Cassis… il n'y en a qu'une seule et pas la plus jolie !), je cherchais désespérément cette fleur, qualifiée "de Marseille" par de nombreux botanistes.

Hier, proche de la minuscule Calanque de Samena alors que nous prenions un petit sentier assez agréable, que vois-je ?

Un buisson très caractéristique en forme de coussin rond (ou de pouf).

Quelques fleurs blanches… Des feuilles pennées, des inflorescences en forme de grappes, des calices à sépales velus du côté interne…

Mais c'est… c'est… Un buisson d'Astragales de Marseille scientifiquement nommées Astragalus tragacantha.

Ma cœur bat fort. ENFIN ! Je la vois de mes yeux ! Elle est superbe, gracile, majestueuse, éternelle… C'est un peu comme si j'avais entrevu Manon des Sources, furtivement sautant de rochers en rochers…

Tragacantha ? Qui chante… nouvelle énigme…

Astragale de Marseille - Astragalus tragacanth

NB : La violence de ce monde ne nous empêchera jamais de nous émerveiller devant la nature et de partir vers des mondes si beaux qu'on en pleurerait de joie intérieure.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page