Mot-clé - Poésie

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 20 novembre 2016

Salut

Rien, cette écume, vierge vers À ne désigner que la coupe; Telle loin se noie une troupe De sirènes mainte à l’envers. Nous naviguons, ô mes divers Amis, moi déjà sur la poupe Vous l’avant fastueux qui coupe Le flot de foudres et d’hivers; Une ivresse belle m’engage Sans craindre même son tangage  […]

Lire la suite

dimanche 17 mai 2015

À écouter la nuit…

Dans une nuit épicée De méandres capiteux, De radeaux ivres, De bateaux amarrés, De palmeraies étiolées, Et de néons aux accents de grillons. Barbarie des instants, Diésel, flaques irisées, Naissance du bruit du matin, Silence des étreintes. J’erre vers une mer irréelle. C’est le lieu des éthers,  […]

Lire la suite

dimanche 9 juin 2013

Advenimiento

[1] Dans le sommeil bleu et bouillant, Au soleil le jardin embaume. Embaume les roses brûlantes, La mer berce, entre d'immobiles guirlandes végétales, Des éclats de diamants de vagues ensoleillées. L'eau ouvre ses frais éventails d'argent, Jusqu'au repos des pages qui se taisent, Et dans le silence  […]

Lire la suite

mardi 2 avril 2013

Les deux pins tout en bas…

Guetteurs, s'ébrouant des ardeurs d'une iode aux senteurs de sel ensoleillé… Ils se fixent dans la rétine, dans notre mémoire embuée telles des lucioles. Arbres magiques, jalons d'un hiver qui s'en va, renaissance d'un printemps qui s'en vient.  […]

Lire la suite

mercredi 23 janvier 2013

Léo, la calanque et la fièvre…

J'écoute Léo et Barbara, à moitié endormi au sortir d'une fièvre qui a été tout sauf enivrante. Léo chante et ses mots sont forts Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude. Je m'invente aujourd'hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous.  […]

Lire la suite

samedi 17 novembre 2012

La terre est bleue comme une orange

La terre est bleue comme une orange Jamais une erreur les mots ne mentent pas Ils ne vous donnent plus à chanter Au tour des baisers de s'entendre Les fous et les amours Elle sa bouche d'alliance Tous les secrets tous les sourires Et quels vêtements d'indulgence À la croire toute nue. Les guêpes  […]

Lire la suite

jeudi 6 septembre 2012

195/366 - Le piège

Pour aujourd'hui, j'enfanterai une île Insensée, fabuleuse, éclatante, espiègle Elle pourrait devenir zénithale et bifide Grignotant de petites margelles aquatiques En d'étonnantes plaines abyssales.

mercredi 15 août 2012

173/366 - On pourrait presque toucher

On pourrait presque voir une elfe sauvageonne, ciel nuageux On pourrait presque entendre un poème, sentier ombragé On pourrait presque sentir le temps, murmure d'une horloge On pourrait presque goûter à l'enfance retrouvée, photo jaunie On pourrait presque toucher le sens de vivre, yeux fermés  […]

Lire la suite

vendredi 13 juillet 2012

140/366 - Aujourd'hui prouve que le sol présente quelques failles.

El sol tiene algunas fallas Pequeñas nubes Avionetas Huellas supersónicas… Nubarrónes Como anotaciones en los márgenes de un libro ¿Te apetece un día de fiesta? El sol, el suelo… No lo sé No tengo ningún deseo de saber[1] Lo único que sé Es vivir un período de descanso. Bosques, praderas,  […]

Lire la suite

jeudi 5 avril 2012

Barbegal - Pensées connexes

[1] L' existence est parfois définie comme une marche imposée entre deux parois bien tracées, c'est un modèle que l'on impose souvent. Une pensée unique qui sert un système. Pourtant que de bonheur à parcourir un chemin de traverse, que d'émotions à découvrir une fleur timide, à admirer le beau, la  […]

Lire la suite

mardi 27 mars 2012

Rimbaud - La voyelle ocre

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles, Je dirai quelque jour vos naissances latentes : A, noir corset velu des mouches éclatantes Qui bombinent autour des puanteurs cruelles, Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes, Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons  […]

Lire la suite

jeudi 22 mars 2012

26/366 - Le bien et le mal

La consigne me fait penser à Baudelaire. Les fleurs du mal pour le bien-être du poète. Son mal-être. Il ne dort pas assez, le mal. Il a des idées plein la tête, le bien. Il est différent, le bien. Il n'aime pas quand il dit bonjour et qu'on le dédaigne, le mal. Il aime la spleen, le bien. Il  […]

Lire la suite

dimanche 14 décembre 2008

Pioème

Un Sonnet irrationnel est un poème à forme fixe, de quatorze vers, dont la structure s’appuie sur le nombre pi (d’où l’adjectif irrationnel). Il est divisé en cinq strophes successivement et respectivement composées de : 3 – 1 – 4 – 1 – 5 vers, nombres qui sont, dans l’ordre, les cinq premiers chiffres significatifs de pi.

Les deux strophes à vers unique (strophe II ou vers 4, et strophe IV ou vers 9) se comportent comme une façon de refrain.

(Contrainte imaginée par Jacques Bens)

Lire la suite

vendredi 31 octobre 2008

Trouble délicieux.

Trouble délicieux.

À cet instant, elle le regarde, ça fait longtemps qu’elle ne l’a pas regardé comme ça.
Elle regarde ses tempes qui commencent à blanchir, ses cheveux noirs avec quelques fils blancs.
Elle l’aime toujours autant, et lui ?…
Elle croit qu’il l’aime, peut être autrement, l’habitude sans doute…

Lire la suite